Le Château Hanté ?

Château-Rocher semble avoir été considéré, il y a dejà longtemps, comme un lieu infernal.

Autrefois, de vieilles gens racontaient que, certaines nuits, le diable accompagnés de boucs, de sorciers et de damnés venait hanter le plateau. Des vents d’une violence terrible s’élevaient alors ; ils n’empêchaient pas les hôtes infernaux d’allumer un grand feu parmi les ruines ; et les flammes – visibles à des kilomètres à la ronde – s’élevaient, droites et interminables, énormes et rouge jusqu’à se perdre dans les nuages. Autour, on voyait des ombres danser une ronde horrible ou s’abandonner à des jeux obscènes.
Certains paysans, qui s’étaient approchés de trop près, devinrent aveugles. À l’aube, tout disparaissait. L’endroit, de nouveau, était désert.

Yves Devaux, Histoire de Château-Rocher et ses environs, Paris : Rempart / Saint-Rémy-de-Blot, Association Château-Rocher, 1980, p.70.

 

David Ryckaert (III), La ronde des farfadets, h.t, Clermont-Ferrand, Musée Roger Quilliot
David Ryckaert (III), La ronde des farfadets, h.t, Clermont-Ferrand, Musée Roger Quilliot

 

Laisser un commentaire